Le Festival de Loire 2019 ne sera pas celui de la protection du fleuve

La République du Centre indique dans son édition du jour que l’opération de pompage de l’eau de la Loire pour alimenter le canal a débuté hier en fin d’après-midi. Ainsi, et au mépris des restrictions d’eau qui s’appliquent jusqu’au 30 novembre du fait de la grande sécheresse actuelle, le canal d’Orléans pourra héberger une – infime – partie du Festival de Loire…

Les personnes qui vivent dans le bassin ligérien aiment admirer ces paysages sauvages et voir que la Loire ne se laisse pas dompter. Elle est parfois trop basse, comme cet été, et cela inquiète chaque riverain du fleuve.

La décision de cette opération de pompage a pourtant été prise au mépris de la protection du fleuve et de l’eau douce car les restrictions permettent de préserver l’alimentation en eau potable, la santé, la salubrité publique et de protéger la ressource en eau et les milieux aquatiques. Assécher un peu plus la Loire pour remplir le canal c’est menacer ce qui fait la beauté de notre fleuve : son écosystème.

La décision a également été prise au mépris de la colère exprimée par les citoyennes et les citoyens depuis deux jours. Nous nous associons à cette colère car il ne peut pas y avoir de règles à géométrie variable sur l’utilisation de l’eau, qu’on soit citoyen ou collectivité territoriale. L’annulation du programme nautique sur le canal, ou son report sur la Loire (quai des Augustins ou quai Barentin par exemple) n’aurait pas été choquante, et cela aurait permis de préserver le fleuve.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s