Tous éloquents 2019 : merci à nos partenaires

Merci à celles et ceux qui, par leurs diverses contributions, ont permis la tenue de ce concours : donateurs, bénévoles, partenaires, artistes, accompagnateurs…

Yann Chaillou, président de Tous Orléans, coordinateur du concours

C’est quoi « Tous Orléans » ?

C’est un « think-tank » local : un laboratoire d’idées pour Orléans. Concrètement nous organisons des débats pour imaginer ce que sera notre ville dans 50 ans. Nous faisons ensuite des propositions pour se préparer aux changements économiques, culturels, climatiques, sociologiques, technologiques… Chaque personne est légitime à s’exprimer.

Pourquoi organiser un concours d’éloquence ?

Il s’agit en réalité bien plus que d’un simple concours d’éloquence. Nous avons voulu faire de cet espace d’expression, un moyen de révéler des talents cachés, de montrer que chaque personne quelque soit son âge, son sexe ou ses origines peut participer au débat public. Nous avons également voulu en faire un outil de formation citoyenne.

Hélène Mouchard-Zay, vice-présidente du Cercle Jean Zay, fille de Jean Zay

Comment est né le festival Cannes 1939 ?

C’est né comme un beau rêve, lors d’un colloque qui a eu lieu à Orléans. Le film « Jean Zay, ministre du cinéma » venait d’être projeté. Il développe l’idée que mon père a eu toute une action pour le cinéma. C’est lui qui imagine, en équipe, le Festival de Cannes comme le festival de cinéma du monde libre, en opposition à la Biennale de Venise. Et en discutant avec quelques uns, nous nous sommes dit : « Et si on montait le Festival de Cannes de 1939, cette première édition qui n’a jamais eu lieu à cause de la guerre ? » Les soutiens se sont ensuite rapidement manifestés.

Quel regard portait votre père sur l’éloquence ?

Il y a un mot clé dans toute l’action qu’il a mené dans le domaine éducatif et de la culture : popularisation. Dans son livre Souvenirs et solitude on voit à quel point il y a des passages extraordinairement actuels, comme sur l’art de la parole par exemple.

Léa Mimault, présidente de l’Association des Métiers de l’Accompagnement Politique

Vous faites quoi en « MAP » ?

Le master Métiers de l’Accompagnement Politique a pour ambition de former les étudiants intéressés par les carrières liées à la vie et à la communication politique.

Comment participez-vous à l’organisation de ce concours d’éloquence ?

Nous participons au concours d’éloquence via l’Asso MAP, association du master éponyme. L’Asso MAP a travaillé à l’organisation du concours d’éloquence, notamment dans sa stratégie de communication et dans l’élaboration des 30 questions. Les membres participent chacun à leur manière pour le bon déroulement du concours en étant membre du jury, animateurs, appuis aux participants…

Philippe Magnier, directeur de France Bleu Orléans

En tant que radio publique, avez-vous pour mission d’améliorer la représentation de la diversité ?

France Bleu, radio du groupe Radio France, est par essence un média citoyen et la représentation de la diversité appartient à son cahier des charges mais aussi et surtout à ses valeurs. Que ce soit au quotidien dans les sujets qu’elle traite, dans l’éducation aux médias ou dans la composition de ses équipes, Radio France s’engage à être le miroir de la nation dans toute sa diversité.

Y a-t-il de l’éloquence à la radio ?

La radio est née de la parole. 120 ans après, la magie opère encore. L’intention est toujours là : être écouté. La voix, les mots et c’est la rencontre, l’un parle, l’autre écoute. Le défi de l’éloquence.

Océane Duhamel, chargée des relations publiques du Centre Dramatique National d’Orléans

Comment le CDN contribue-t-il à l’émergence de nouveaux talents ?

La particularité d’un CDN est d’être dirigé par un artiste, ici la comédienne, musicienne et metteuse en scène Séverine Chavrier. Ses principales missions : présenter au public de nouvelles créations, être un lieu de fabrique théâtrale. Cela passe par les résidences d’artistes, l’accompagnement de compagnies, le développement de la formation professionnelle… Le CDN est résolument tourné vers la jeune création.

Le CDN, c’est pour les jeunes ?

Le CDN d’Orléans, comme tous les CDN, est ouvert à toutes et à tous, et est particulièrement attentif au public jeune. Par exemple, l’intégralité de la programmation est gratuite pour les étudiants.

Bertrand Perrier, président de l’ASELQO

C’est quoi l’ASELQO ?

Le Social, l’Éducation et les Loisirs sont les trois piliers de l’ASELQO. C’est le SEL de la vie à Orléans, sans autre distinction que le besoin d’amitié et d’accompagnement.

L’inclusion est l’axe fort de l’ASELQO cette année. Ce concours d’éloquence y participe-t-il ?

La méconnaissance du langage est l’une des principales causes d’exclusion par la difficulté à trouver un travail, à se faire des amis, à participer à la vie du groupe… Alors oui, l’éloquence, cet art de persuader par le discours, parce qu’elle apprend à ordonner les idées et à construire une expression intelligible, est une arme décisive pour lutter contre l’isolement et ce concours en est une manifestation… éloquente !

Elif Özocak, présidente de Jeunesse Solidaire pour la Culture

La JSC, c’est nouveau ?

Totalement ! Pour en savoir plus sur l’association et ses actions, contactez-nous. On serait ravi de parler culture avec vous !

Quels sont les moyens qu’ont les jeunes aujourd’hui pour s’exprimer et développer leur sens artistique ?

Notre génération est celle des réseaux sociaux. Nombre de talents et mouvements y sont nés. Nous avons transformé l’individuel en collectif. Les réseaux sont un moyen d’expression : on créé, on débat et on se rencontre. On y développe sa curiosité, son ouverture d’esprit, son engagement. C’est ce que souhaite incarner la JSC.

Merci aussi à…

Michel Albric, Astou Arnould, Marie-Claire Balanger, Samir Baz, Lionel Beaumont, Céline Bernardo, Louis Berthon, Chadlia Ben Mohamed, Rodrique Biseux, Isabelle Bohelay, Jérôme Bornet, Camille Bornet, Abdellatif Boufnichel, Christophe Camoirano, Justine caleiro • michèle carteron, François Caspar, Grégoire Chapuis, Thomas Chevalier, Patrice Delatouche, Sylvain Dufour, Nathalie Dumon, Marion Durand, Sarah Durocher, Martine Dvoretzki, Abdenabi El Mordi, Abdelhamid Ezzayani, Loïse Favre, Catherine Ferrer, Sophie Ferkatadji, Anthony Gaudin, Anthony Gautier, Joëlle Gellert, Camille Grivot, Maurice Huvelin, Chadrack Ilanga, Ali Jefrani, Gael Joseph, Gibril Karzaba, Nathalie Kerrien, David Kissangou, Fatim Labib, Marine Letonnelier, Caroline Maestre, Pascal Mandin, Camille Marcelon, Dominique Masson, Clément Mourière, Patrick Nauroy, Michèle Ollivier-Rey, Anne Paladino, Guillaume Paoli, Sandrine Pensuet, Michel de Peyret, Aubin Pons, Maxime Rameaux, Clémentine Renouard, Sophie Rouquié, Elysabeth Roussaux, Saïd Souiki, Jean-Pierre Sueur, Guillaume Thomas, Desara Ustia…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s